Eric Jacquier

Lac Léman - Filet


Les marins négligent souvent les pêcheurs d'eau douce mais ils auraient beaucoup à apprendre en allant rendre visite à Eric Jacquier !

Eric fait partie d'une famille qui pratique depuis presque 500 ans sur le Lac Léman. Il travaille cependant de manière très différente de son père ou de son grand père.

Diversité des techniques et des espèces

La pêche ne se fait jamais très loin de la pêcherie, le lac devient très rapidement profond et permet d'atteindre les zones où se tiennent les poissons à quelques centaines de mètres du bord. La féra (ou corégone), cousin de la truite, se pêche avec des filets droits dans des fonds entre 30 et 100 mètres. C'est la principale capture d'Eric. Il capture également truites et ombles chevaliers, avec des filets flottants ou la lotte (très différente en aspect de sa cousine marine), il faut poser des trémails près du fond en hiver. Enfin, perches et écrevisses se piegent à l'aide de grandes nasses, les quantités restent très aléatoires.

Technique de pointe et organisation repensée

Une sortie avec Eric tournera forcément autour de son équipement, du navire jusqu'au filet ! Il a parcouru toutes les côtes françaises pour aller s'inspirer, échanger et apprendre, sa connaissance de la pêche est impressionnante. Navire à turbine, deuxième navire électrique, machine à fabriquer ses propres filets ou encore rampe d'accès pour mettre le navire directement dans l'atelier après la pêche, beaucoup de pêcheurs en mer repartent souvent scotchés de leur passage sur le lac ! Il a par ailleurs adapté ses horaires de pêche afin de s'accorder avec les impératifs du transport, ce que l'on voit rarement parmi les pêcheurs. Ainsi la pêche démarre vers 03h du matin et vers 08h la majorité des captures est à terre pour être travaillée.

Une valorisation maximale des produits

Comme beaucoup de pêcheurs, Eric a souhaité valoriser ses captures sans dépendre des intermédiaires, offrant souvent des prix très faibles. Il s'est donc équipé d'un atelier pour traiter sa pêche et l'expédier en direct.

Aujourd'hui, il a un outil extrêmement polyvalent, très rare chez les pêcheurs. Avec sa femme Nathalie et deux employés, ils peuvent écailler, vider, lever les filets, fumer ou surgeler les captures. Et comme Eric ne s'arrête jamais, il vient de créer avec sa fille un atelier sur une barge afin de fabriquer rillettes, mousses et terrines pour absorber les captures exceptionnelles. Un exemple à suivre pour de nombreux pêcheurs.

Espèces

Fera
Techniques
Filet
Casier