21.12.2017

Épatant, ce homard épatté !

Sous l'eau comme sur terre, y a les gros durs, et puis y a les loosers. On pourrait se dire que le homard épatté entre clairement dans la deuxième catégorie mais.. Pas si sûr !


Comme son nom l'indique, ce pépère a un look un peu atypique car il présente une pince toute minus, voire carrément une pince en moins. Pour l'explication, on a deux choix de scénario :
1. Il s'est battu avec un congénère qui lui tapait sur le système et a perdu la bagarre : gros nul.
2. Il s'est fait attaquer par un prédateur (ils sont nombreux : gros poissons, seiches, pieuvres, crabes...) et a préféré sauver sa peau et s'enfuir en sacrifiant volontairement sa pince : trop malin.
Dans les deux cas, la pince manquante finit par repousser, mais c'est plutôt lent, on se retrouve donc parfois avec ce drôle de homard, dit "épatté", attrapé dans le casier. Sa chair est tout aussi délicieuse, mais son prix, lui, nettement plus rikiki : une véritable aubaine pour vous offrir un menu de roi sans que ça vous coûte un bras !
Pour en adopter un (ou deux, ou trois), vous pouvez vous rendre sur la boutique de Noël juste ici : https://poiscaille.fr/commander/boutique/ . Vous recevrez votre petit original encore tout frétillant, tout juste sorti de la nasse bretonne ou normande où il a été pêché. Attention aux doigts quand même, de la pince qu'il lui reste, il peut être très adroit !