Loic Violon

Casiers et filets calés - Le Guivlinec

Loic Violon, c'est le petit frère de Florian Violon.
Ils ont commencé la pêche ensemble, il y a une paire d'années. Leurs bateaux font quasiment la même taille : 7,4 mètres pour LA PAMPA de Loic, à peine 70 centimètres de plus que LE FLOT de Florian.

Loic pêche quasiment la même zone que son frère, au Guilvinec, à proximité de la côte. Avec un navire de cette taille difficile d'aller plus loin.

Pour les reconnaître, scrutez le contenu de votre Casier (de la mer).

Branché sur la pince

Loic est spécialisé sur le casier, une sorte de cage en plastique lestée.
Il y glisse chaque jour un morceau de poisson, récupéré à la criée ou avec son frère Florian.

La saison démarre au mois d'avril, avec l'arrivée des araignées de mer et des fragiles étrilles.

Les homards prennent le haut du panier à partir de mai, jusqu'à mi-juillet. C'est à ce moment qu'on en trouve dans les Casiers, ceux qui vous sont livrés par Poiscaille :).

On valorise beaucoup les épatés, qui ont perdu une pince, et les bananes qui n'en ont plus aucune.
Ils sont très mal payés aux pêcheurs alors qu'ils sont tout aussi bons. En payant un meilleur prix on arrive quand même à en glisser dans les Casiers.
Et à poids égal, on trouve que c'est plus intéressant, les pinces sont très lourdes en coquille, pas facile à mastiquer.

La compétition est rude avec les poulpes, qui parfois remontent toute la filière de casiers pour grignoter un à un les crustacés. La bonne nouvelle pour nous c'est qu'ils restent parfois prisonniers, trop gourmands pour s'échapper.

A partir d'août c'est le bouquet, la véritable crevette rose, que Loic cible, jusqu'à fin novembre.

Les homards refont parler d'eux à partir de septembre, pendant quelques semaines.

L'hiver, Loic travaille souvent avec Florian, quand le temps le permet. Ils sortent alors par beau temps pour traquer les mulets noirs qui se concentrent près de la côte lorsque l'eau devient trouble. On croise les doigts à ce moment pour de belles pêches, histoire de refaire les stocks de mulet fumé.

Pêcheur raisonnable : pêcher moins, vivre mieux

Après avoir passé une journée en mer avec Loic, on a vraiment apprécié son approche. Pas d'ambition de pêcher toujours plus, au détriment des ressources marines.

Au contraire il aspire à passer du temps à terre pour avoir un vie de famille ou produire ses propres légumes. Pour cela, deux solutions : mettre moins de casiers ou de filets à l'eau et les mettre proche de la côte. Ceci lui permet de faire des "petites journées" de 05h du matin à 13h environ.

On est donc fiers de pouvoir soutenir Loic en lui garantissant des prix intéressants et un débouché toute l'année. On encourage ainsi cette philosophie de vie : gagner sa vie sans sacrifier sa santé ni celle de l'océan. On rêve alors d'une pêche durable à grande échelle et d'un port du Guilvinec avec plein de Loic qui pêchent quelques heures par jour, de manière respectueuse de la Mer et des produits qu'ils capturent.

Pour cela, il nous suffit de quelques milliers d'abonnés Poiscaille en plus, alors faites tourner !

loic-casier-peche-durable

goe-land-loic

loic-araigne-peche-circuit-court