Marc Chaduc

Palangre - Concarneau


Marco est un pêcheur passionné par son métier : toujours à rechercher comment mieux pêcher, traiter son poisson et préserver ses ressources. Il sillonne habituellement les côte de la Bretagne Sud, autour de l’archipel des Glénans, mais fait parfois quelques voyages autour des îles de la pointe Finistère quand les saint-pierre et les cabillauds sont de passage.

Pêche à la ligne

Marco a la réputation de poser ses lignes plus vite que personne ! A bord de l’Idéfix, aidé de Cédric et Lucas, ils posent des palangres, lignes d’environ 50 hameçons, appâtées avec les proies préférées des poissons ciblés : les lançons sont prisés par les lieus jaunes, les calamars par les dorades grises et Les bars, ces gloutons, mangent tout !

Qualité

Marco et ses matelots traitent les captures dès la sortie de l’eau : les poissons sont saignés et plongés dans un bac d’eau glacée quelques minutes pour les rincer, puis sont rangés dans des bacs sur la tranche, afin de ne pas faire souffrir la chair. Enfin, ils sont recouverts d'un film plastique pour les protéger des brûlures par la glace qui les maintient au froid.

Durabilité

La pêche à la palangre et aux hameçons naturels a un impact nul sur les fonds marins. Quelques heures après la pose, Marco relève ses lignes et remonte à bord des poissons vivants uniquement. Il peut ainsi remettre à l’eau ceux qu’il ne souhaite pas conserver. Concerné par ses pratiques et leur impact, Marco s’impose ses propres règles, au delà de la législation. Les bars de moins d’un kilo sont par exemple relâchés pour se reproduire au moins une fois et les poissons sont étiquetés individuellement avec la date de capture.

Espèces

Bar
Lieu
Dorades
Merlan
Techniques
Palangre