Raymond Crouzat

De l'eau de mer dans le sang, issu d'une illustre famille de marins pêcheurs dans l'Aude, absolument passionné, Raymond est le genre de personnage qui ne passe pas inaperçu. C'est Jimmy Rodriguez, un Poiscailleur historique qui nous parle en premier de lui en 2020. Plus jeunes, ils ont fait les 400 coups à la pêche ensemble. On le croise pour la première fois à Valras lors de notre passage du tour de France des pêcheuses & pêcheurs du réseau en 2021, une première rencontre haute en couleur !

Champion de la coupe mulet

Raymond est un pêcheur né. Comme un sportif de haut niveau, on sent qu'il est fait pour dénicher et capturer les poissons. Alors qu'il aurait pu décider d'embarquer à la pêche au large sur de grosses embarcations, Raymond a décidé de pêcher seul à bord d'un petit bateau. Attaché à ses passions à terre notamment à la chasse, il tient à garder un rythme sain ponctué de sorties courtes et efficaces en mer. Idéal pour garder la tête à l'endroit mais aussi minimiser l'impact sur la ressource.

L'essentiel de l'année, Raymond capture le poisson au filet. Sur la côte, il cale quelques séries de filets trémail pour intercepter les poissons qui se nourrissent sur le sable : sars, daurades royales ou saupes. Mais son espèce phare c'est bien le mulet qu'il capture en pleine nuit à la battue. Au coucher du soleil, beaucoup d'espèces remontent à la surface et se mettent en activité. Généralement, il nous informe au fur et à mesure de l'évolution de sa sortie par sms pour nous tenir en haleine : la recherche des concentrations de poissons sur l'eau puis le largage des filets. En cas de succès, on a le droit à une petite photo du pont du bateau jonché de poissons frétillants. Très fiable lors de ses sorties, on peut souvent compter sur lui pour remplir les Casiers de la mer prévus 48h plus tard.

Feu vert sur le thon rouge

Depuis 2018, Raymond a reçu une autorisation de pêche du thon rouge à l'hameçon, une pêche qui le rend totalement fada ! Parfois, il en profite même pour emmener son fils avec lui.

Équipé de plusieurs cannes à bord, il utilise la technique du "broumé", c'est à dire amorcer avec des sardines pour attirer les thons autour du bateau. Autour du navire, il place ses hameçons appâtés en espérant ferrer les énormes poissons qu'il repère au sondeur. Parfois, les poissons ne veulent rien savoir et tournent sous le bateau, d'autres fois c'est carton plein ! Quand ils sont mordeurs, il n'est pas rare de voir Raymond remonter 5 ou 6 gros poissons qu'il saigne à bord afin d'optimiser la conservation de la chair. En pavé frais chez les abonnés le surlendemain, c'est également carton plein en cuisine !

Espèces : mulets, sars, daurades royales, thons rouges, saupes, aloses