Benjamin Argelas, pêcheur au Cap Ferret

Benjamin Argelas est installé depuis à peine deux ans sur le Bassin d'Arcachon. Issu d'une famille de pêcheurs, au filet essentiellement, il a tenté le pari de se lancer avec l'objectif de diversifier les prises. En plus du filet, il expérimente avec de jolis succès la ligne pour trouver bars et merlans, parfois même quelques bonites ! On compte bien accompagner cette démarche en valorisant ses captures au delà des prix habituellement pratiqués.

Entre mer et océan : le bassin d'Arcachon

Benjamin embarque tous les jours depuis le port de La Vigne, situé au milieu de la presqu'île du Cap-Ferret. En une petite heure de route, il arrive dans les fameuses passes qui marquent la limite entre Bassin et Océan. Avec son navire de 9mètres, le Gure Esperantza, il franchit matin et soir les déferlantes qui ne demandent qu'à faire rouler l'embarcation, la vigilance est maximale.

24 heures en mer maximum

Filets et palangres sont laissés au maximum 24 heures en mer, parfois posés et relevés dans la même journée, quand l'eau est chaude ou la tempête proche. Celle-ci peut souffler plusieurs jours et interdire toute sortie du Bassin, Benjamin ramène alors à terre tous les engins. Ceci évite de retrouver des poissons morts dans les filets, dévorés par les bigorneaux, ils sont alors bons  qu'à nourrir les goélands. Limiter les rejets et valoriser ses captures, une démarche à laquelle nous adhérons totalement.

Des nouvelles espèces à découvrir

Le Bassin d'Arcachon est une importante nourricerie pour beaucoup d'espèces migrant le long des côtes landaises. Vous aurez ainsi l'occasion de découvrir tous les cousins de la dorade : sars, grisets, marbrés, y a pas que la royale dans la vie ! Et la sole blonde, cousine de la brune, le bar moucheté ou le maigre, proches du bar tant en chair qu'en goût. Et on espère bien une jolie pêche de mulet doré, une spécialité du Bassin !

Pour embarquer avec Olivier, Tiphaine, Benjamin, Martine, Alain, etc.. C'est par ici :

🐟 Espèces retrouvées le plus souvent chez Poiscaille : daurade royale,dorade grise, merlu, bar

🎣 Techniques de pêche : Filet, palangre

Appel à l'action - Abonnement - Pêcheur 2

J’opte pour des produits de la mer 100% français

S'abonner aux Casiers de la mer Poiscaille, c'est s'engager aux côtés de la petite pêche française et résister à la pêche industrielle mondialisée.

De l'océan à l'assiette, avec intégrité : Plongez dans nos délices 100%français

Pas d’importation, que des produits qui viennent de nos côtes françaises.

100% français

Pas d’importation, que des produits qui viennent de nos côtes françaises.

Pas de chalut, pas de drague. Préservation des fonds marins avec des techniques de pêche douces.

Pas de chalut, pas de drague

Préservation des fonds marins avec des techniques de pêche douces.

Navires de moins de 12 mètres. Petite pêche côtière uniquement, le moins d’impact sur les écosystèmes.

Navires de moins de 12 mètres

Petite pêche côtière uniquement, le type de pêche qui a le moins d’impact sur les écosystèmes selon des critères objectifs.