Jean-Philippe pratique la pêche à pied, récoltant à la main moules, palourdes et coques sauvages.

Jean-Philippe Gallas, pêcheur à Batz-sur-Mer

Jean-Philippe Gallas récolte à la main moules, palourdes et coques sauvages dans la région du Croisic. Aidé par sa femme, il propose ses produits aux restaurants de la côte et en direct aux vacanciers qui viennent l’été sonner à la porte de son atelier « A l’abordage », situé à Batz-sur-Mer.

Pêche à pied et coquillages sauvages

Jean-Philippe est un des rares pêcheurs à ramasser les moules sauvages à la main. La pêche se fait sur les bancs de roches qui découvrent à marée basse, atteints à l’aide d’une barge en aluminium de 7 mètres. Les palourdes et coques sont elles aussi pêchées à la main, sur les plages de sable. Les coquillages sont ensuite nettoyés et déposés au minimum 48h en bassin d’eau de mer pour se débarrasser de leur sable et devenir prêts à la consommation.

Qualité

Les coquillages proposés par Jean-Philippe présentent un remplissage particulièrement élevé et un goût iodé prononcé, qualités validées lors de notre phase test auprès de chefs de restaurants. Leur caractère sauvage, la connaissance des zones idéales de pêche ainsi que le tri exigeant effectué permettent aux produits de Jean-Philippe de nettement sortir du lot !

Durabilité

Président de l’association des pêcheurs à pied de Loire Atlantique, Jean-Philippe défend les pratiques de la pêche à pied qui ont un impact limité tant sur les quantités prélevées que sur le milieu. Pêcher de manière raisonnée pour prendre le temps de soigner ses produits, une pratique à encourager !

🐟 Espèces retrouvées le plus souvent chez Poiscaille : Moules, Coques, Palourdes🎣 Techniques de pêche : à pied

Appel à l'action - Abonnement - Pêcheur 2

J’opte pour des produits de la mer 100% français

S'inscrire aux Casiers de la mer Poiscaille, c'est s'engager aux côtés de la petite pêche française et résister à la pêche industrielle mondialisée.

De l'océan à l'assiette, avec intégrité : Plongez dans nos délices 100%français

Navires de moins de 12 mètres. Petite pêche côtière uniquement, le moins d’impact sur les écosystèmes.

Navires de moins de 12 mètres

Petite pêche côtière uniquement, le type de pêche qui a le moins d’impact sur les écosystèmes selon des critères objectifs.

Pêcheurs mieux rémunérés. Trente pourcent au dessus des prix du reste de la filière.

Pêcheurs mieux rémunérés

30% au dessus des prix du reste de la filière. Gagner plus tout en réduisant l’effort de pêche, c’est possible.

Pas d’importation, que des produits qui viennent de nos côtes françaises.

100% français

Pas d’importation, que des produits qui viennent de nos côtes françaises.