Erwan Le Guilloux, pêcheur à Loctudy

Biologiste marin, explorateur et marin-pêcheur

Avant de devenir patron pêcheur en 2017, Erwan a navigué, étudié et pêché sur tous les océans du globe, de l’Antarctique au Spitzberg, en passant par Mayotte. Il a presque fait tous les métiers autour de la mer avant d’aller au bout de son rêve de gosse, devenir marin pêcheur.Après plusieurs années en tant que matelot en rade de Brest, il achète le Dishual et s’installe à l’Ile-Tudy, village magnifique et typique du pays Bigouden.

La polyvalence comme art de vivre

Dishual est un « vieux » bateau en bois de 1968 qui convient parfaitement aux plans de pêche d’Erwan. Pour lui, ce type de bateau est ce qu’il y a de mieux pour pratiquer la petite pêche côtière : réparable à l’infini, très stable et sûr. Les journées d’Erwan peuvent être longues car il s’adapte à l’écosystème sur lequel il travaille en changeant plusieurs fois de technique de pêche dans la journée.

Avant le lever du soleil, il va poser ses filets à rougets qui seront remontés dans la matinée, ensuite il peut virer ses filets à poissons plats, poser quelques palangres pour chercher les bars et dorades et si une chasse d’oiseaux marins apparait, il saute sur sa canne à pêche pour attraper maquereaux, chinchards ou encore quelques jolis bars.Enfin, s’il lui reste un peu de temps, il va remonter ses casiers pour mettre sur le pont de son bateau de superbes crustacés ! Cette diversité exceptionnelle fait qu’Erwan n’est pas dépendant d’une seule espèce ; il peut donc adapter ses méthodes en fonction des saisons et des abondances. Son modèle économique est donc plus stable et sa pêche a tout d’une approche écologique.

Plusieurs débouchés, équilibre assuré

Erwan a mis en place plusieurs systèmes pour vendre ses produits de la mer fraichement débarqués. Il vend une partie de sa pêche à la criée de Loctudy ; en fin de semaine, il vend en direct sur la cale de l’Ile-Tudy pour le plus grand plaisir des habitants et vacanciers. Enfin, il réserve une partie de ses « trésors » aux abonnés Poiscaille !

🐟 Espèces retrouvées le plus souvent chez Poiscaille : rouget barbet, dorade grise, bar, daurade royale, bonite à dos rayé, sole, barbue, turbot, plie, vieille, chinchard, tourteau, araignée, homard, seiche…

🎣 Techniques de pêche : Filet, casiers, ligne

Appel à l'action - Abonnement - Pêcheur 1

Je choisis des poissons, coquillages et crustacés pêchés en France

En m'inscrivant aux Casiers de la mer Poiscaille, j'ai la garantie de déguster des produits de la mer issus de la petite pêche côtière française.

Gagner plus tout en pêchant moins, c’est ce que font les pêcheurs du réseau Poiscaille

Sorties à la journée uniquement. Le poisson est débarqué le jour où il a été pêché, pour un maximum de fraîcheur.

Sorties à la journée uniquement

Le poisson est débarqué le jour où il a été pêché, pour s’assurer de la date de pêche et garantir un maximum de fraîcheur.

Pêcheurs mieux rémunérés. Trente pourcent au dessus des prix du reste de la filière.

Pêcheurs mieux rémunérés

30% au dessus des prix du reste de la filière. Gagner plus tout en réduisant l’effort de pêche, c’est possible.

Navires de moins de 12 mètres. Petite pêche côtière uniquement, le moins d’impact sur les écosystèmes.

Navires de moins de 12 mètres

Petite pêche côtière uniquement, le type de pêche qui a le moins d’impact sur les écosystèmes selon des critères objectifs.