Sortez les rince doigts, les moules sont là !

Le printemps est toujours galère pour les moules. Avec le plancton qui se développe partout, les moules mangent beaucoup. Elles filtrent bien plus que les huîtres, les coques ou les palourdes. Malheureusement, certains planctons sont toxiques, la consommation est alors interdite.
Un des avantages du temps frais de ce printemps : moins de plancton, plus de moules.

Chez Poiscaille on trouve des moules venant de trois origines : l'île de Groix, la Camargue et la baie de Lannion.
Toutes élevée sur cordes. On est un peu gênés aux entournures sur le bouchot, qui ralentit les courants et entraîne l'envasement de l'estran.

Je réserve direct des moules

Manger des moules en début d'année, est peu recommandé. Elles sont peu remplies et se reproduisent au début du printemps.
Avant mai, oubliez. Sauf avec des moules de corde, qui se nourrissent toute l'année. On est scotchés des résultats en terme de remplissage, même en plein hiver.

Cette semaine vous trouverez celles de Lannion en début de semaine, celles de Groix en fin de semaine.

On craint une nouvelle fermeture avant l'été, alors c'est le moment ou jamais de s'entraîner à dépiauter.

IlMG_8679-1
IMG_86--7-1