Les poissons du mois de Novembre

Pas de saison dans le poisson (ou presque). Ça ne pousse pas comme les légumes avec un cycle prévisible. Si on veut consommer durable on doit d'abord choisir ses produits de la mer en fonction de la technique de pêche.  Et chez Poiscaille, c'est notre priorité.

Alors pas question de tomber dans les affirmations de début de mois, on préfère vous décrire chaque fin de mois ce qui s'est passé côté marée.

La météo des pêches, en novembre

Une météo fidèle au mois de novembre. Fini les prévisions bizarroïdes, l'été indien et les températures irrégulières, on y est, c'est bien l'hiver ! Pas de très grosses tempêtes d'Ouest comme on peut en voir sur les côtes bretonnes, mais du mauvais temps quand même avec des journées pas ou peu "travaillables", comme disent nos pêcheurs côtiers. Les vents d'Est de Nord-Est ont refroidi l'eau et ça a bien ennuyé nos ligneurs car on a très peu observé de déplacement de bancs de poissons vers la côte.

Qu'a-t-on retrouvé au bout des lignes, dans les filets, dans les casiers des pêcheurs qui remplissent chaque semaine les Casiers ?

Roulement de tambours... Voici les espèces stars du mois dernier, dont les abonnés à nos Casiers ont pu profité !

Le poulpe breton

On le retrouvait principalement en Bretagne Sud ces dernières semaines, mais il semble remonter la côte jusqu'au Morbihan. Les pêcheurs, avec le froid, s'attendent à ce qu'il reparte dans les profondeurs (en hâte de retrouver le homard), mais le poulpe se plaît sur nos côtes et tarde à filer pour la saison.
On le pêche un petit peu au filet, mais surtout au casier. On a aussi observé de belles prises à la canne, certains pêcheurs ont même troqué le bar timide contre le poulpe car bien valorisé chez Poiscaille. Nos abonnés en ont fait la découverte frais ou fumé, le poulpe vous a régalé.

L'oursin de plongée

Il pourrait être une proie idéale pour le poulpe, mais semble lui résister. L'oursin breton, lui aussi, rempli les sacs de nos plongeurs aux Glénan. Chez Poiscaille on a dit au revoir aux oursins de mer Méditerranée, car les stocks ne sont plus aussi flamboyants qu'avant. On vous présente donc une nouvelle espèce, pêchée par Nathan Roullot et son matelot. Lorsqu'un homme surveille l'horizon et récupère les sacs d'oursins en surface, l'autre fait des bulles en le remplissant quelques mètres plus bas. Le stock d'oursins se porte bien en Bretagne grâce à une pêche très règlementée et malgré les bateaux à drague qui les fragilisent en les remontant en surface.

La sardine basque

Chez les basques elle à la "côte" ! Bien que l'on soit habitués à la manger l'été, côté Bretagne, la sardine descend la côte Atlantique pour retrouver des eaux plus chaudes. Capturée à la bolinche, de nuit, la sardine ravit les pêcheurs du sud-ouest. La bolinche souvent considérée comme une technique de pêche non-durable, reste tout à fait raisonnée lorsqu'elle est pratiquée à bord de petits bateaux côtiers. Ces derniers sont moins équipés que les gros et pêchent en plus faible quantité.

L'araignée de mer bretonne

Elle est arrivée tardivement sur nos côtes cette année (normalement on la retrouve mi-octobre). Très attendue en côte d'Armor, les pêcheurs nous rapportent trouver beaucoup plus de femelles que de mâles, et souvent plus loin au large que d'habitude. Elles sont pêchées au filet trémail, ce qui donne du fil à retordre à nos pêcheurs, chaque araignée est démaillée avec beaucoup de douceur pour ne pas la fragiliser. Pour Poiscaille, elles sont transportées en camion vivier, ce qui nous permet d'augmenter nos chances de vous les livrer vivantes dans les Casiers.

Les stars de la boutique

Malgré la météo, on a réussi à vous proposer une belle sélection de coquillages et de produits transformés en boutique. Le mois de Novembre côté P'tits Plus, a été rythmé par les arrivages de poissons fumés : tentacules de poulpe, maquereau espagnol, thon germon, thon rouge.
C'est une grande fierté pour Poiscaille, car la transformation nous permet d'acheter plus de volume aux pêcheurs quand les prix en criée ne leur permettent pas de vivre correctement. La petite nouveauté qui va pointer le bout de sa nageoire pour les fêtes : l'espadon fumé Corse.

Les pronostics sur le mois de Décembre ?

En décembre, on vous propose une boutique de Noël bien garnie en coquillages et crustacés.
On espère pouvoir livrer des langoustes pêchées au filet par Pierre Cuillandre, à Brest. Même si le homard se fait timide, on va essayer d'en récupérer auprès de nos pêcheurs du Cotentin, on l'attend un peu moins côté breton à cause de nos poulpes mangeurs de crustacés.
Sinon on continue sur notre lancée de Novembre : tourteaux, coquilles Saint-Jacques, palourdes, coques, praires et même des ormeaux.
La bonne surprise serait du poisson de ligne pêché en Méditerranée : bar, lieu jaune et thon rouge.

Je m'abonne aux Casiers de la mer