Corinne a une passion bien à elle : les plantes halophiles, c’est-à-dire qui s’épanouissent dans un milieu salé.

Corinne Lucas, cueilleuse en Guérande

Vert les marais

Corinne a une passion bien à elle : les plantes halophiles, c’est-à-dire qui s’épanouissent dans un milieu salé comme les marais salants. Elle les a d'ailleurs étudiées à l'université de biologie il y a quelques années, si bien qu'aujourd'hui, elle les connaît sur le bout des doigts. Devenue récoltante de ces plantes de bord de mer à son compte depuis 2017, elle nous transmet son goût pour les saveurs épicées et iodées de toutes les variétés que l'on peut y trouver : roquette, criste, aster, obione, arroche, feuilles de moutarde, autant de façons de sublimer les poissons et les coquillages des Casiers de la mer.

La salicorne : étendard des plantes du bord de mer.

Mais notre petite préférée, c'est la salicorne, un bijou que l'on peut déguster l'été dès l'émergence des premières pouces. Impossible de la confondre avec une autre, les longues tiges légèrement boursouflées. Et puis quand on croque dedans, c’est salé à souhait. On l’appelle même parfois Corne de sel. Cuite, certains lui trouveraient même un petit goût d’asperge. La cueillette de la salicorne se fait à la fin du printemps quand les plantes en sommeil tout l’hiver développent de grandes pousses toutes tendres. La saison est courte, entre mi-mai et mi-juillet en général. Ensuite les pousses deviennent trop dures sous la dent, un peu comme les asperges. Ses tiges peuvent atteindre jusqu’à 30 cm et sont dans certains secteurs quasiment vert fluo. On la laissera tranquille au mois d’août pour qu’elle puisse végéter en hiver.

Entre novembre et janvier, elle prépare même des semis de salicorne qui monte en graines dès novembre. La salicorne est autoféconde. Pas besoin d'insectes pollinisateurs pour la reproduction, Corinne peut donc récupérer les graines avant de les replanter dans ses salines qu'elle remplit régulièrement d'eau salée à marée haute. Entre temps, elle se charge encore de la récolte des dernières plantes halophiles sauvages encore en pousse ce début d'hiver : obione, fleurs de criste ou bette

🐟 Espèces retrouvées le plus souvent chez Poiscaille : salicorne, roquette, criste, aster, obione, arroche, feuilles de moutarde, fenouil

🎣 Techniques de pêche : cueillette

Appel à l'action - Abonnement - Pêcheur 4

Je choisis la qualité origine France !

Poiscaille vous garantit des poissons, coquillages et crustacés pêchés en France par des petits patrons pêcheurs, pour une qualité exceptionnelle !

Gagner plus tout en pêchant moins, c’est ce que font les pêcheurs du réseau Poiscaille

Pêcheurs mieux rémunérés. Trente pourcent au dessus des prix du reste de la filière.

Pêcheurs mieux rémunérés

30% au dessus des prix du reste de la filière. Gagner plus tout en réduisant l’effort de pêche, c’est possible.

Navires de moins de 12 mètres. Petite pêche côtière uniquement, le moins d’impact sur les écosystèmes.

Navires de moins de 12 mètres

Petite pêche côtière uniquement, le type de pêche qui a le moins d’impact sur les écosystèmes selon des critères objectifs.

Pas de chalut, pas de drague. Préservation des fonds marins avec des techniques de pêche douces.

Pas de chalut, pas de drague

Préservation des fonds marins avec des techniques de pêche douces.