🚚 Faites vous livrer sur votre lieu de vacances dans un de nos 1800 points relais ☀️

Tifenn et Jean-Noël Yvon, ostréiculteurs dans la Ria d'Etel

La rencontre avec Jean-Noël et Tifenn ne laisse jamais indifférent. Atteindre leur établissement, dans l'estuaire de la Ria d'Etel, est un pèlerinage en soi. Une route sublime avec la forêt d'un côté, la mer de l'autre, à peine une vasière pour faire la transition. On voudrait s'arrêter là, pour quelques heures (jours ?) avec cette sereine impression d'être coupé du monde. Mais il faut d'abord atteindre son objectif, Listrec, presque caché. De demi-tours en recours aux voisins, on finit par aborder ce petit bord de Ria et on oublie le temps.

Qualité des huîtres

Vous n'échapperez pas au café avec Jean-Noël qui embraye immédiatement en racontant l'ostréiculture sous toutes ses coutures. N'oubliez pas de lire leur blog, une ressource inépuisable d'informations et d'anecdotes, avant d'arriver. A défaut, vous ne pourrez que garder le silence devant une bible de l'ostréiculture qui ne se lasse jamais de dire et transmettre, une évidence et du bon sens.

Ostréiculture traditionnelle

Une immense réflexion pour arriver à une démarche simple : s'inspirer des méthodes traditionnelles, trop oubliées aujourd'hui. De l'huître de captage naturel uniquement, semées au sol ou mises en poches sur tables, avec des densités faibles pour leur permettre une croissance optimale. Leur huître grandit dans un seul lieu, elle ne voyage que pour rejoindre l'assiette de l'amateur d'un produit précieux. Elle se nourrit exclusivement de l'eau de la Ria, un goût spécifique, donné par un terroir riche.

Trois ans après leur naissance, les huîtres sont prêtes.

Pas question de les qualifier, pour Jean-Noël. "Fines", "Spéciales", tout ceci lui semble superflu. On le comprend quand on goûte, c'est bon, tout simplement, inutile de qualifier ce plaisir.

Enfin, c'est une évidence de voir Jean-Noël évoquer son implication dans Slow Food, en tant que Sentinelle.

Un engagement à tous les niveaux

Pendant ce temps, Tifenn tente de courir quelques salons, rédige le blog, fait les marées quand elle le peut, pour rester toujours en contact avec ce milieu dont elle est tombée amoureuse il y a quelques années. Elle tente de faire savoir le "savoir faire" au consommateur toujours en attente d'informations, et avec les producteurs ayant la même démarche : respect de l'environnement, méthode de travail traditionnelle (et gourmande en main d'œuvre), respect des rythmes de la nature, qui ne laissent pas de rendre humble l'ostréiculteur devant sa Ria.

Jean-Noël donne l'impression de vivre en complicité avec la Ria d'Etel, un dialogue toujours ouvert et en évolution.

Un ostréiculteur traditionnel, en voilà un exemplaire.

🐟 Espèces retrouvées le plus souvent chez Poiscaille : huîtres creuses

🎣 Techniques de pêche : ostréiculture traditionnelle

Appel à l'action - Abonnement - Pêcheur 3

Je mange du poisson 100% français 🇫🇷

En m'inscrivant aux Casiers de la mer Poiscaille, j'ai la garantie de manger du poisson pêché exclusivement en France par de petits patrons pêcheurs.

Petits bateaux, grands délices : notre engagement avec des navires pratiquant une pêche objectivement durable

Navires de moins de 12 mètres. Petite pêche côtière uniquement, le moins d’impact sur les écosystèmes.

Navires de moins de 12 mètres

Petite pêche côtière uniquement, le type de pêche qui a le moins d’impact sur les écosystèmes selon des critères objectifs.

Pêcheurs mieux rémunérés. Trente pourcent au dessus des prix du reste de la filière.

Pêcheurs mieux rémunérés

30% au dessus des prix du reste de la filière. Gagner plus tout en réduisant l’effort de pêche, c’est possible.

Pas de chalut, pas de drague. Préservation des fonds marins avec des techniques de pêche douces.

Pas de chalut, pas de drague

Préservation des fonds marins avec des techniques de pêche douceset sélectives.