Pecheur en mer sur son bateau durant l'hiver

Radio Ponton #244 : Mission difficile sous la tempête

Météo de la semaine : une semaine dans la tempête

On a démarré l'année par une des pires météo depuis la fin de l'été, avec l'arrivée d'une dépression puissante par l'Ouest.
Les vents ont dépassé les 100 km/h à la pointe Bretonne et la Manche était encore sous les eaux. Même les zones habituellement abritées étaient impraticables.
Il n'y a guère que sur le Bassin d'Arcachon que quelques pêcheurs atlantiques ont pu sortir, en début de semaine.
On s'est donc tourné vers la Méditerranée, la mer y était bien plus clémente. Mais les pêcheurs ont fait des pêches en demi-teinte, les poissons semblaient encore en vacances. 
Huîtres, fumaisons ou conserves, on a sorti toute la gamme des anti-dépresseurs pour garnir les Casiers.

Casier de la semaine : ferrer les opportunités

Dans cette avalanche de mauvais temps et de pêches maigres on a quand même pu sauter sur de belles nouvelles localisées.
Sylvain Inghilleri nous a permis de démarrer la semaine avec une belle pêche de poulpes, sortis de ses pots autour de Port-Saint-Louis-du-Rhône. À l'autre bout de la Méditerranée, Manuel Martinez montait au bout de ses lignes presque 200 kilos de thon rouge à Port-Vendres.
Les mulets des étangs côtiers de Thau et de Pérols, piégés dans les filets de  Victor Riscal et de Sebastien Azemard ont également été précieux pour glisser des écailles dans les Casiers.
Et à la Cotinière, Sébastien Gas a repris la pêche du congre, possible à proximité de la côte dans cette zone dès que les vents baissent un peu. 

L'anecdote de la semaine : quand la Manche s'énerve en quelques heures

Bruno Guedon est sorti cette semaine caler ses filets pour le hareng, à quelques miles de Dieppe. Le temps que les harengs se prennent, il est allé relever ses casiers à bouquet, bien présents dans sa zone. Mais au moment de récupérer ses filets, il a dû faire demi tour : la houle avait dépassé les trois mètres, impossible d'atteindre la zone où il avait posé ses filets. 
Heureusement, il a pu les récupérer le lendemain. Ceci évite tout risque de pêche fantôme, phénomène où les filets perdus continuent de pêcher pendant plusieurs mois. On a donc été bien heureux de se contenter des bouquets, et de savoir Bruno sain et sauf.
Céphalopode : Poulpe orange sur fond blanc
En plein hiver, les poulpes de Méditerranée se pêchent au pot à proximité de la côte

Et pour la semaine prochaine ?

Prévisions météo : des glaçons dans les filets ? 

La météo semble s'améliorer pour la semaine prochaine, un anticyclone vient nous donner un peu de répit dans le train de dépressions.
Mais les prévisions sont encore incertaines. On craint que le vent froid venu du Nord de l'Europe ne se renforce et vienne perturber les sorties. Les pêcheurs de la Manche seront donc certainement majoritairement bloqués à terre, sauf pour quelques secteurs entre Boulogne-sur-Mer et Dieppe, ou à l'Est du Cotentin.
Côté Atlantique, les pêcheurs pourront sortir en début de semaine avant que le vent d'Est ne se lève fort à partir de mercredi.
On cherchera aussi les fenêtres météo côté Méditerranée, qui va osciller entre tramontane (le vent du Nord) et un fort vent d'Est. Ce dernier génère de fortes vagues sur la côte.
La baisse des températures pourrait également faire bouger les poissons, on croise les doigts pour que ça soit vers les filets des pêcheurs.

L'espèce attendue : vieilles du Finistère ou harengs du Pas-de-Calais

Dans ces prévisions incertaines, on ne sait pas très bien vers quelle écaille se tourner. Mais on veut croire aux bonnes étoiles de deux zones.
À la pointe du Finistère,  Thomas Le Gall devrait cibler de belles pièces de vieille avec ses filets, l'occasion d'un joli poisson au four.
Du côté de Dieppe, c'est  Bruno Guedon qui nous annonce à nouveau la possibilité de croiser les harengs dans ses filets, ils sont encore bien présents à proximité de la côte.
Merou : la vieille bretonne sur carreaux bleus
Le mérou breton, petit nom de la vieille chez les pêcheurs du Finistère